titre
label

vendredi 26 octobre 2007

charlotte

Shakespeare au shaker


Le mardi 6 novembre, 20h, à la maison des étudiants vous pouvez aller voir Hamlet revisité par un "metteur en son". Je pense que ça peut valoir le détour! Une nouvelle forme de spectacle où se retrouvent mélangés le théâtre et la musique. Au programme hip-hop, electro, post-rock. D'après les inrocks ce serait je cite: "une véritable bombe pour les tympans" ... Esperons que ce soit dans le bon sens.
Pour les resa il y a une prévente au MDE ou au Mondes du disque, c'est 5 euros.
Voilou ! Pour terminer je vais citer notre chère ACM : La culture c'est bien de temps en temps (et non pas France Culture c'est bien de temps en temps)... :)

label_commentaires

4 réactions:

foldelol a dit…

Merci pour l'info. Par curiosité j'irai voir mais en connaissance de cause les spectacles de théâtre proposés à la MDE c'est plutôt "saltimbanque". Ce que je veux dire derrière ce terme péjoratif, c'est qu'il faut y aller à la bonne franquette. Est-ce qu'on peut manger pendant le spectacle?

Go to Top ^
Aurélie Gandour a dit…

Moi je n'ai qu'une chose à dire:

POEME EMPHATIQUE EN L’HONNEUR DE LA VILLE AIMEE.

Poitiers ! Ville ancestrale !
Accident sur ma route ou signe du destin ?
Qui aurait cru qu’un jour
Tes murs, tes cieux, tes horizons
M’appartiendraient ?

Mais à combien de promeneurs
As-tu appartenu avant moi ?
Combien de voyageurs as-tu charmé ?
Combien t’ont portée dans leurs bras
En parcourant tes rues, tes parcs, tes églises,
Comme moi aujourd’hui ?
Qu’importe ! En ce jour, tu es mienne.
Chaque cri d’oiseau dans tes branches
Est un mouvement de symphonie.
Tes courbes sont une immense inspiration
Et chacun retient son souffle
Devant l’inexprimable exploit
De ta merveilleuse unité.
Multiple mais Une, expansive et généreuse,
Tes innombrables facettes ondoient dans mon cœur.

Exit les villes montagne, les villes fleuve, les villes ville !
J’ai découvert la royale et la majestueuse,
La ville reine, la ville mère,
La ville de mes doutes et de mes espoirs,
La ville où veut se réchauffer mon âme.
Je sais que, constamment, je lui serais fidèle
Car je la porte en moi.
Où que j’aille, Poitiers,
C’est à toi qu’à jamais
J’appartiens.

Go to Top ^
foldelol a dit…

Merci pour cet élan généreux mais tu aurais pu écrire un post pour cela car ce commentaire, me semble-t-il, n'est point à ça place! Si le but est d'enrichir le blog de traits culturels autant le faire correctement. Pour répondre au post de Charlotte, qui s'intéresse apparemment au théâtre, il aurait été plus intéressant de parler d'Hamlet, vaste sujet intéressant et peut être d'actualité, non?

Go to Top ^
guillaume a dit…

je n'ai qu'une chose à dire: trop drôle! Je ne sais pas qui est la personne qui se fait passer pour Aurélie mais j'aime beaucoup.
^.^

Go to Top ^